7 Conseils Pour Assurer La Réussite De La Mise En Service Des AGV

Lorsqu’il s’agit de ravir les clients et d’assurer la rentabilité de la vente d’AGV, on cherche une mise en service rapide et efficace.

L’équipe d’ingénieurs experts de BlueBotics a installé et aidé des clients à installer des centaines d’AGV et de robots mobiles sur des sites du monde entier. Vous trouverez ci-dessous nos sept principaux conseils pour réussir la mise en service des AGV.

1. Planifier, planifier et toujours planifier

Mieux vous comprendrez le site de votre client et le fonctionnement de ses véhicules à guidage automatique, plus le processus de mise en service des AGV se déroulera en douceur.

« Une installation idéale se produit lorsque l’acheteur AGV est bien préparé, ce qui vous aide vous aussi à être bien préparé. »

GUILLAUME ROSA-SERRANO – Ingénieur systèmes BlueBotics

Cela signifie, bien sûr, que votre client doit avoir examiné en détail l’exploitation souhaitée des AGV.

Pour vous assurer que c’est bien le cas, voici une petite liste de questions à poser avant d’arriver sur place :

Liste de vérification avant l’installation

  • Quelles tâches distinctes (missions) votre client souhaite-t-il que ses AGV exécutent ?
  • Où ira chaque véhicule pour ramasser, déposer, recharger et stationner ?
  • Le client a-t-il déjà proposé des itinéraires de véhicules ? Si oui, est-ce que ceux-ci présentent un bon équilibre entre la minimisation de la distance parcourue par chaque AGV et la sécurité sur site (en ce qui concerne les autres véhicules, les piétons, etc.) ?
  • Le client a-t-il correctement mesuré les chemins proposés pour ses AGV ? Vous seriez surpris de voir combien d’acheteurs d’AGV se trompent dans leurs mesures avec parfois pour résultat que les chemins ne sont pas assez larges.
  • Avec quels équipements et machines doivent interagir les AGV (par exemple, portes automatiques, interfaces machine, ascenseurs, etc.) ?
  • Le réseau Wi-Fi du client, le cas échéant, est-il installé et son signal est-il suffisamment puissant sur l’ensemble du site ?
  • Quel logiciel le client envisage-t-il d’utiliser pour gérer ses missions AGV ? S’attend-il à ce que vous le fournissiez (par exemple, le logiciel serveur ANT® peut être utilisé si les véhicules sont pilotés par la technologie ANT® lite+ de BlueBotics), ou une API sera-t-elle nécessaire pour connecter et gérer les missions AGV via le système WMS, MES ou ERP existant du client ? Assurez-vous de planifier cela en détail et vérifiez que votre client comprend parfaitement le temps et le travail qui pourraient être requis pour une telle intégration.
  • Où les AGV peuvent-ils être étalonnés sur site sans perturber les opérations ? Cette zone doit être plate, lisse, assez grande et non encombrée.
  • Assurez-vous de communiquer clairement le travail en amont que vous attendez du client, aussi petite que soit la tâche (par exemple, l’installation de câbles d’alimentation pour les chargeurs de batterie).
  • Enfin, assurez-vous que vos principaux interlocuteurs clients seront sur place et disponibles lors de la mise en service. En leur absence, les autres collègues pourraient hésiter à prendre des décisions, ce qui ralentirait le projet et pourrait être frustrant.

« Une installation idéale se produit lorsque l’acheteur d’AGV est bien préparé, ce qui vous aide à bien vous préparer », déclare Guillaume Rosa-Serrano, ingénieur système de BlueBotics. « Si tout peut être préparé longtemps à l’avance – les itinéraires, les actions, les nœuds – alors votre équipe d’installation n’aura qu’à se concentrer sur le réglage du véhicule et la cartographie du site. »

2. NE JAMAIS installer un AGV qui n’est pas prêt

Selon le vice-président du développement de BlueBotics, Grégoire Terrien, la pire erreur qu’une entreprise puisse faire est sûrement d’essayer d’installer un véhicule qui n’est pas prêt.

AGV Installation

« Si tout peut être préparé longtemps à l’avance – les itinéraires, les actions, les nœuds – alors votre équipe d’installation n’aura qu’à se concentrer sur le réglage du véhicule et la cartographie du site. »

« De nombreuses entreprises – en particulier les start-ups dans la production – ressentent le besoin de grandir rapidement et se précipitent donc pour installer un véhicule qui n’est pas prêt. Cela ne se passe jamais bien. », explique-t-il. « Cela nécessite essentiellement de finir votre véhicule sur le site du client, ce qui donne une bien mauvaise impression et conduit généralement à la mauvaise performance du véhicule. »

3. Bien prendre en compte les facteurs environnementaux

Cela devrait faire partie du processus de planification, mais il convient de le souligner : ne sous-estimez pas le potentiel des petits facteurs environnementaux à mettre un terme à un processus de mise en service.

L’ingénieur système Guillaume Rosa-Serrano en donne un exemple : « Les scanners laser utilisés pour la localisation sur les AGV d’une entreprise se trouvaient à 2,7 mètres au-dessus du sol. Sur le site d’un client, le sol s’inclinait vers le centre en forme de V arrondi, afin que l’eau puisse s’écouler. L’AGV était censé voir les murs de la salle comme références. L’installation initiale a été faite avec des palettes vides et tout a bien fonctionné. Mais, lorsque de vraies palettes ont été ajoutées, l’AGV se perdait toujours parce que les palettes pleines avaient une hauteur de 2,60 mètres, ce qui, avec le plancher en forme de V, signifiait que l’AGV ne pouvait voir aucun mur. »

Une fois le problème détecté, l’équipe a pu le corriger rapidement – mais cet exemple démontre que l’environnement doit être pris en compte.

4. Préparer les composants

Il est important d’avoir accès aux composants de votre véhicule lors de l’installation afin d’éviter les retards, explique Terrien : « Ceci est particulièrement important pour l’entraînement – il vous faudra peut-être régler les paramètres ou encore le remplacer. Vous devriez également préparer les composants de sécurité afin de les avoir sous la main, comme, par exemple, des encodeurs redondants. »

Un ingénieur travaillant sur un projet de mise en service d'un AGV

5. Simuler et tester

Avant de déployer les AGV de votre client, essayez toujours de simuler complètement le projet que vous avez créé.

Dans le cas des véhicules automatisés fonctionnant sur la plate-forme ANT® lite+ de BlueBotics, les simulations sont effectuées à l’aide du logiciel ANT® server. Cela vous permet de simuler non seulement des missions de base telles que la cueillette et la dépose d’un seul véhicule, mais même des opérations de flotte complètes, y compris la gestion du trafic.

La valeur d’un tel contrôle approfondi ne doit pas être sous-estimée. Il est parfaitement possible, par exemple, de résoudre tous les problèmes de trafic de la flotte à l’avance – ce qui réduit considérablement votre niveau de stress et celui de vos clients lorsqu’ils cliquent enfin sur « GO ».

« Avant de déployer les AGV de votre client, assurez-vous de simuler entièrement le projet que vous avez créé. »

Camille Boymond, de l’équipe de gestion de projet de BlueBotics (auparavant ingénieure système), décrit une récente mise en service qui s’est déroulée sans problème grâce aux simulations effectuées au préalable : « En collaboration avec notre client, l’un des principaux producteurs d’AGV, nous avons simulé le projet du client final, une installation de cinq véhicules. Grâce à cela, nous avons réussi à résoudre tous les problèmes de trafic à l’avance. Nous avons même développé des appareils spécifiques pour le client que nous avons également pu tester. »

L’équipe avait quatre jours pour que tout soit opérationnel, dit Boymond. « Nous avons modifié quelques détails sur le véhicule pour obtenir le comportement souhaité par le client, puis nous avons testé toutes les positions avec tous les véhicules pour assurer une grande précision. En fin de compte, nous pouvions déjà prouver le troisième jour que le projet fonctionnait. Nous avions donc amplement le temps de résoudre les problèmes imprévus qui surgissent toujours et lorsque nous avons quitté le site, les AGV du client fonctionnaient exactement comme prévu. »

6. Vérifier que l’équipe du client est bien formée

En plus d’une planification minutieuse, le personnel de votre client déterminera également le succès de son programme AGV.

Projet de mise en service réussie d'un AGV
Crédit d’image: Stöcklin Logistik AG

Par conséquent, il est avantageux d’encourager votre client à faire les choses suivantes :

  • Minimiser le stress et le ressentiment du personnel en communiquant clairement et à l’avance au sujet du programme AGV. Que feront les véhicules ? Comment et où vont-ils travailler ? Comment leur personnel devra-t-il interagir avec vos produits ? Certains clients trouvent que de « personnaliser » leurs AGV – leur donner des noms visibles ou ajouter des visages (ou même juste des yeux) – peut aider à créer une relation plus harmonieuse entre les personnes humaines chez votre client et ses robots mobiles.
  • Informer le personnel de quand et comment le processus de mise en service de l’AGV aura lieu. Votre client ne voudra pas que son personnel soit distrait par le processus et, de même, vous ne voulez pas que celui-ci ralentisse le travail de l’équipe d’installation. Demandez donc à votre client de tenir le personnel pleinement informé afin d’éviter les surprises.
  • Assurez-vous que le personnel qui fera fonctionner les AGV est bien adapté au travail et formez-le bien.
  • Assurez-vous également que plus d’une personne reçoit cette formation importante. Si votre client transmet toutes ces connaissances à un seul membre de l’équipe et que celui-ci venait ensuite à quitter l’entreprise ou à tomber malade, le succès de l’ensemble du programme AGV sera mis en péril, ce qui pourrait réduire les revenus futurs de votre entreprise.

Outre la formation complète des opérateurs AGV de votre client, il est également judicieux de créer – ou de l’aider à créer – un manuel d’utilisation. Votre partenaire de technologie de navigation, tel que BlueBotics, pourra probablement vous y aider.

7. Rester patient et flexible

Il est rare que le processus de mise en service se déroule sans aucun problème. Bien que vous puissiez minimiser les difficultés dans une large mesure, il y aura presque toujours un contretemps.

L’une des clés du succès est votre relation avec l’équipe de votre client. Soyez flexible, communiquez bien et adoptez ensemble un état d’esprit de résolution de problèmes », explique l’ingénieur système Armand Lamouille. « Un esprit de collaboration positif fera que la mise en service des véhicules sera plus susceptible de réussir et rendra l’expérience globale plus agréable. »

Enfin, et surtout si vous débutez dans la mise en service des AGV, ne sous-estimez jamais le temps nécessaire pour affiner un projet avant son lancement. Cela prendra plus de temps que vous ne l’imaginez, mais ce sera du temps bien employé car cela minimisera les futures demandes d’assistance de votre client.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-nous pour découvrir la vitesse et la rentabilité de la mise en service de véhicules équipés de la technologie de navigation autonome (ANT®).

Matt Wade

Head of Marketing | BlueBotics I'm an ex-journalist and love explaining how technology can be used to solve business challenges.
BlueBotics_mini_lite_icon

Commençons

Faites le premier pas vers l'automatisation de votre véhicule.
Planifiez un appel avec notre équipe d'experts dès aujourd'hui.