7 Penseurs Sur L’Avenir De L’Automatisation

Nous savons que dans les années à venir, l’automatisation aura une influence sur chaque partie de notre vie : que ce soit le travail, l’école, les loisirs ou la famille. Mais à quoi ressemblera ce futur automatisé ?

Pour faire un gros plan sur l’avenir de l’automatisation, nous vous partageons une collection d’articles et de vidéos d’écrivains, de penseurs et de chefs d’entreprise contemporains.

La Véritable Histoire De L’automatisation Commence Avec Un Simple Graphique

L’auteur prend un graphique frappant comme point de départ pour discuter de l’avenir de l’automatisation :

« La diminution du nombre de plates-formes pétrolières en raison de la chute du prix du pétrole avait également entraîné une diminution du nombre de travailleurs employés par l’industrie pétrolière. Mais alors que le nombre de plates-formes pétrolières a commencé à rebondir, ce n’est pas le cas du nombre d‘employés. »

Il poursuit : « L’automatisation se produit sous le nez de tout le monde, mais les gens commencent seulement maintenant à vraiment parler du risque potentiel que l’automatisation réduise à l’avenir le revenu d’un pourcentage important de la population. Aux États-Unis, l’estimation la plus citée est que la moitié de tous les emplois existants sera perdue d’ici le début des années 2030. Il est certes formidable que cette conversation commence enfin, mais la plupart des gens n’ont aucune idée que cette transition est déjà en cours. Et environ la moitié de ceux qui le savent se fient à la pensée magique pour soutenir leur conviction que l’automatisation n’est pas un problème. Au contraire, elle présente un danger extrêmement préoccupant … la discussion est présentée comme un danger futur pour notre tissu social au lieu d’un danger clair et d’actualité. »

Lire l’article en entier

Les Emplois Que Nous Perdrons Au Profit Des Machines – Et Ceux Que Nous Ne Perdrons Pas

Tout travail ne peut pas être automatisé. Lors d’une récente conférence TED, Anthony Goldbloom, expert en apprentissage automatique, examine l’avenir de l’automatisation dans le monde du travail.

https://www.ted.com/talks/anthony_goldbloom_the_jobs_we_ll_lose_to_machines_and_the_ones_we_won_t

« L’état futur de tout emploi dépend de la réponse à une seule question : dans quelle mesure ce travail est-il réductible à des tâches fréquentes et nombreuses, et dans quelle mesure demande-t-il de faire face à des situations nouvelles ? Pour les tâches fréquentes et nombreuses, les machines deviennent de plus en plus intelligentes. Aujourd’hui, elles évaluent les dissertations. Elles diagnostiquent certaines maladies. Dans les années à venir, elles réaliseront nos audits et elle liront les dispositions standards des contrats légaux. Il nous faudra toujours des comptables et des avocats. Ils seront nécessaires pour la structuration fiscale complexe, pour les litiges novateurs. Mais les machines réduiront leurs rangs et rendront ces emplois plus difficiles à obtenir. »

Regarder l’intégralité de la conférence TED

Nous Sommes Tous Créatifs : Un Manifeste De L’humanité Dans L’ère De L’automation

Mike Sturm aborde le thème de la perte massive d’emplois dans un avenir automatisé, mais soutient que la créativité innée de l’humanité nous permettra non seulement de survivre, mais aussi de prospérer, dans un avenir automatisé. Il écrit :

« Auparavant, la raison était le trait unique à l’homme. C’était ce qui nous séparait des autres organismes complexes. Depuis l’avènement des ordinateurs sophistiqués, ce trait semble avoir été perfectionné par les machines. Les ordinateurs étant désormais capables de « réfléchir » aux problèmes et de les résoudre, les humains viennent systématiquement en deuxième position dans l’arène du raisonnement.

Nous autres, humbles humains, pouvons être ralentis par des syllogismes délicats, mais nous sommes seuls capables d’inventer des idées à partir de rien. Nous seuls pouvons nous débarrasser des chaînes de la pensée établie.

Cela signifie que ce n’est pas la rationalité – la pensée logique – mais la pensée créative où les humains ont l’avantage. Nous autres, humbles humains, pouvons être ralentis par des syllogismes délicats, mais nous sommes seuls capables d’inventer des idées à partir de rien. Nous seuls pouvons nous débarrasser des chaînes de la pensée établie.

… Alors, prenez le travail banal que l’automatisation pourrait menacer et demandez-vous quelles tâches illogiques et émotives pourraient y être intégrées. Cherchez à identifier les liens personnels et émotionnels qui peuvent fournir de meilleures interactions entre les gens, une meilleure collaboration et des progrès spontanés. Ils sont là – il vous suffit de penser de manière créative. »

Continuer la lecture

Pourquoi On Devrait Traiter La Technologie Qu’on Utilise Au Travail Comme Un Collègue

La technologie est un investissement – tout comme les personnes dans votre entreprise. Nadjia Yousif argumente qu’il faut traiter la technologie moins comme un outil et plutôt comme un membre de l’équipe.

https://www.ted.com/talks/nadjia_yousif_why_you_should_treat_the_tech_you_use_at_work_like_a_colleague

Elle explique : « Imaginez qu’une entreprise embauche une nouvelle employée, la meilleure de l’industrie, avec un contrat de plusieurs millions de dollars. Maintenant, imaginez qu’à chaque fois que cette employée devait rencontrer les membres de son équipe, ceux-ci passaient outre des rendez-vous ou les rejetaient, et que dans les réunions qui avaient lieu, on lui criait dessus ou on l’expulsait après quelques minutes. Après un certain temps, elle retournerait donc tranquillement à son bureau, sans qu’aucune de ses compétences ne soit mise à profit, étant, évidemment, ignorée par la plupart des gens, et évidemment, toujours payée des millions de dollars. Cette employée surdouée à qui on ne laisse aucune chance, c’est la technologie de l’entreprise. »

Regarder la conférence TED

Pourquoi Une Taxe Sur Les Robots N’est Pas La Solution

Si nous traitons la technologie comme un membre de l’équipe, cela devrait-il également s’étendre aux impôts ? Nicola Tomatis, PDG de BlueBotics, soutient que de taxer les robots n’est pas la solution :

« Cette approche fonctionnerait si les robots étaient déployés uniquement dans le but d’augmenter les bénéfices en réduisant les coûts (ce qui, d’ailleurs, augmenterait ce qu’une entreprise paie en impôts sur les bénéfices). Et si les pressions concurrentielles extérieures et internationales n’existaient pas.

En vérité, c’est très rarement le cas. Le plus souvent, les robots prennent en charge des tâches humaines répétitives ou dangereuses parce qu’une organisation doit améliorer sa performance – en d’autres termes sa productivité – pour rester compétitive. »

Continuer la lecture

L’automatisation Nous Rend Plus Bêtes… et C’est Une Bonne Chose

Ben Noble fait remarquer que le fait de perdre des compétences à l’automatisation a toujours été une peur très réelle… et que c’est une bonne chose. Il écrit :

« Nous avons toujours sacrifié nos compétences sur l’autel des nouvelles technologies. 10 000 ans av. J.-C., nous avons commencé à perdre nos compétences de chasse parce que nous avons découvert l’agriculture. En 1917, nous avons commencé à oublier comment laver les vêtements à la main car la machine à laver avait pris le relais. Cela ne nous dérange pas. »

Lorsque nous ne passons pas chaque minute de notre journée à essayer de trouver notre prochain repas ou un endroit sûr pour dormir, nous avons la liberté d’être créatifs.

« Pourquoi ? Parce que lorsque les machines lavent nos vêtements, lorsque seulement 3% de la population peut faire vivre un pays entier avec ses récoltes, le reste d’entre nous avons le temps de poursuivre nos propres passions. Dès lors que nous ne passons pas chaque minute de notre journée à essayer de trouver notre prochain repas ou un endroit sûr pour dormir, nous avons la liberté d’être créatifs. À l’instar de la pyramide des besoins de Maslow, moins nous avons à nous inquiéter, meilleure (et plus créative et plus épanouissante) sera notre vie. »

Lire la suite

Comment Vivre Avec Des Robots

Dans cette conférence TED, le champion d’échecs Garry Kasparov revient sur sa fameuse défaite face au superordinateur IBM Deep Blue en 1997 – et met en avant un avenir où nous vivrons heureux avec des robots.

https://www.ted.com/talks/garry_kasparov_don_t_fear_intelligent_machines_work_with_them

« Bientôt, les machines seront des chauffeurs de taxi, des médecins et des professeurs, mais seront-elles « intelligentes » ? Je préfère laisser ces définitions aux philosophes et au dictionnaire. Ce qui compte vraiment, c’est ce que nous, en tant qu’êtres humains, pensons du fait de vivre et de travailler avec ces machines. »

« … Il s’est avéré que le monde des échecs voulait encore avoir un champion d’échecs humain. Et même aujourd’hui, alors qu’une application d’échecs gratuite sur le dernier téléphone mobile est plus puissante que Deep Blue, les gens continuent de jouer aux échecs, plus que jamais. »

Regarder la conférence TED

Suivez-nous pour découvrir plus d’histoires

Vous avez apprécié ces articles et vidéos ? Suivez-nous sur LinkedIn, Twitter ou Facebook où nous publions régulièrement des histoires comme celles-ci.

Rachel Rayner

Marketing & digital content manager | BlueBotics I'm a fan of cutting-edge technology, and love sharing the latest tech with the world.
BlueBotics mini lite robot

Commençons

Faites le premier pas vers l'automatisation de votre véhicule.
Planifiez un appel avec notre équipe d'experts dès aujourd'hui.