5 choses à prendre en compte avant de créer un système de véhicules automatisés

Envisagez-vous de proposer à vos clients un système de véhicules automatisés ? Si vous fabriquez actuellement des véhicules industriels, tels que des chariots élévateurs ou des tracteurs de remorquage, l’automatisation des véhicules pourrait vous ouvrir une nouvelle source de revenus. Mais il s’agit d’un projet de grande envergure, et se tromper pourrait s’avérer un exercice coûteux. Dans cette optique, voici cinq éléments à prendre en compte avant d’ajouter un véhicule automatisé à votre portefeuille.

1. Automatiser un véhicule manuel existant ou construire un système de véhicule automatisé à partir de zéro ?

La première chose à considérer est s’il faut automatiser un véhicule à conduite manuelle existant ou créer un nouveau véhicule automatisé à partir de zéro. Les deux approches présentent des avantages et des inconvénients.

  • L’ajout de l’automatisation à un véhicule existant peut être plus rentable que la création d’un nouveau véhicule à partir de zéro, du moins pendant la phase de prototypage. Cependant, lorsque vous passez à la production, cela pourrait ajouter des dépenses inutiles, car certaines pièces – comme le volant si vous créez un véhicule non hybride – pourraient ne pas être nécessaires.
  • La création d’un nouveau véhicule peut vous permettre d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires (en plus de la navigation autonome), comme un tapis roulant ou un bras robotique.

N’oubliez pas que tous les matériels ne peuvent pas être automatisés facilement. Certains véhicules à conduite manuelle peuvent ne pas accepter facilement l’automatisation : par exemple, la technologie d’entraînement et les systèmes de contrôle pourraient devoir être remplacés par de nouvelles versions plus faciles à automatiser.  

Conseil : Définissez les caractéristiques dont votre système de véhicules automatisés aura besoin et les composants existants qui ne sont pas prêts à être automatisés. Cela vous aidera à évaluer si vous pouvez ajouter facilement un guidage automatisé ou s’il est préférable de partir de zéro.

Un ingénieur travaillant sur des composants pour un système de véhicules automatisés
Tous les matériels n’acceptent pas facilement l’automatisation ; certaines pièces pourraient devoir être remplacées.

2. Quel type de technologie de navigation autonome ?

Lorsqu’il s’agit pour votre véhicule de connaître sa position et de se déplacer de manière autonome sur le site d’un client, quel type de technologie de navigation choisirez-vous pour votre nouvelle offre – suivi de ligne physique, guidage laser, navigation naturelle ou autre type de guidage ? Chaque technologie a ses avantages et ses inconvénients, la navigation naturelle étant l’option la plus souple et la plus robuste.

En savoir plus sur les technologies de navigation autonome

Vous devez également tenir compte de la connectivité. Les itinéraires et les actions d’un véhicule (par exemple, les fourches de levage) peuvent être préprogrammés et sauvegardés à bord du véhicule (ce que nous appelons chez BlueBotics le « contrôle de mission embarqué »), mais s’il fait partie d’une flotte plus importante, votre véhicule devra avoir accès à une communication sans fil afin de communiquer avec le logiciel du serveur de gestion de flotte ainsi qu’avec l’infrastructure, comme les portes automatiques et les ascenseurs. La puissance du signal requis dépend du type de technologie de navigation en question.

Les véhicules pilotés par la technologie ANT®, par exemple, n’ont pas besoin d’un accès Wifi permanent pour remplir leur rôle individuel – une connexion à faible bande passante n’est nécessaire que pour interagir avec l’infrastructure ou les autres véhicules d’une flotte.

Conseil : Etudiez les avantages et les inconvénients des différentes technologies de navigation afin de choisir celle qui convient le mieux à votre véhicule.

3. Votre équipe est-elle prête pour l’automatisation ?

Votre équipe dispose-t-elle de l’ensemble des compétences – mécaniques, électroniques et d’ingénierie – requises pour développer un système de véhicules automatisés ? Si ce n’est pas le cas, il vous faudra éventuellement travailler avec un partenaire extérieur ou faire appel à des talents supplémentaires.

Les lacunes dans les connaissances de votre équipe peuvent être à l’origine d’erreurs coûteuses (comme l’installation d’un composant qui ne peut pas être automatisé) ou de retards importants (car votre équipe doit faire l’effort de se former).

Il vaut donc la peine de prendre le temps de découvrir exactement les compétences nécessaires à la création d’un AGV et d’évaluer objectivement ce dont votre équipe est capable.

Un ingénieur en navigation autonome de BlueBotics aide un client
Votre équipe dispose-t-elle des compétences requises pour automatiser un véhicule ?

Même si vous disposez en interne de toutes les connaissances requises, vous pourriez souhaiter constituer une équipe plus importante, car si vous n’avez qu’un seul point de contact pour votre projet AGV, celui-ci serait paralysé si ce membre de l’équipe devait partir. Et même si votre équipe dispose de toutes les compétences nécessaires pour gérer les complexes travaux mécatroniques, cela ne signifie pas forcément qu’elle a le temps de les réaliser. D’autres projets pourraient devoir être mis en attente afin d’ajouter les véhicules automatisés à votre portefeuille.

Enfin, pensez à la nécessité de disposer d’un personnel technique après-vente qui puisse se rendre sur les sites des clients pour mettre en service vos AGV. Si le personnel que vous envoyez pour mettre en service les AGV de vos clients est le même que celui qui les a développés, cela ralentira évidemment tout nouveau travail de développement. Il peut donc être plus efficace de constituer une équipe distincte pour gérer les installations et les futures mises à jour des projets des clients.

Conseil : Dressez une liste des compétences et du savoir-faire dont vous aurez besoin pour votre projet, puis comparez cette liste à l’équipe qui existe déjà. Votre équipe dispose-t-elle des compétences requises ou les membres de l’équipe actuelle peuvent-ils acquérir des compétences supplémentaires ? N’oubliez pas l’assistance après-vente.

4. La charge

Lors des recherches autour d’un système de batterie adapté, gardez à l’esprit non seulement la durée de vie de la batterie et les temps de charge, mais aussi le système de charge lui-même. Préférez-vous un système de charge automatique vers lequel votre AGV peut se diriger pour se recharger (plus complexe, mais capable de fonctionner à l’extinction des feux), ou un système qui doit être branché manuellement par un membre de l’équipe, ce qui serait moins compliqué à concevoir mais plus complexe pour vos clients et ne pourra pas fonctionner 24 h/24, 7 j/7 ?

Conseil : Examinez les différents types de systèmes d’alimentation disponibles – la disponibilité des pièces détachées pourrait faire pencher la balance.

5. Choisir le bon partenaire d’automatisation

Il n’est pas exagéré de dire que le choix de votre partenaire d’automatisation peut faire la différence entre un projet d’automatisation des véhicules réussi et une expérience coûteuse et chronophage.

Lorsque vous recherchez des fournisseurs, vérifiez d’abord depuis combien de temps ils sont en activité, afin d’être sûr que vous n’êtes pas leur tout premier client. Assurez-vous qu’ils ont travaillé sur des véhicules et des applications similaires aux vôtres et, dans l’idéal, qu’ils disposent d’un personnel basé près de chez vous pour une assistance plus pratique (ou, à défaut, d’un personnel prêt à se rendre chez vous si nécessaire). Qu’en est-il des clients existants : pouvez-vous leur parler directement ?

La technologie de navigation ANT® de BlueBotics équipe aujourd’hui plus de 3 000 véhicules dans le monde et a fait ses preuves dans des environnements industriels depuis plus de dix ans.

Just some of the more than 3,000 vehicles which are driven by ANT® navigation.

Conseil : Dressez une liste de partenaires potentiels en matière d’automatisation et vérifiez soigneusement leurs références.

Prêt à vous lancer ?

Si vous êtes prêt à franchir une nouvelle étape dans votre parcours d’automatisation, découvrez la technologie ANT® ou contactez-nous pour savoir comment nous pouvons vous aider à ajouter l’automatisation à votre portefeuille de véhicules.

Rachel Rayner

Marketing & digital content manager | BlueBotics I'm a fan of cutting-edge technology, and love sharing the latest tech with the world.
BlueBotics - Autonomous Navigation Technology (ANT)

Commençons

Faites le premier pas vers l'automatisation de votre véhicule.
Planifiez un appel avec notre équipe d'experts dès aujourd'hui.